SAFe from the inside (#1 big picture)

Poster un commentaire Par défaut

En 2009, j’ai découvert le monde de l’Agilité et ses valeurs, au sein d’une grande banque Française. A l’époque l’adoption de l’agilité n’en était qu’à ses débuts en France et peu d’entreprises avaient osées sauter le pas. Au fil des années, la communauté agile Française a grandie, les valeurs et apports de l’agilité ont commencés à démontrer leurs bénéfices sur les équipes et les organisations (même s’il reste encore du travail) et les entreprises sont passées de petites expérimentations à la volonté d’adopter l’agilité à grande échelle.

La problématique s’est alors posée sur la façon d’accompagner ce changement de paradigme, à l’échelle d’une entreprise. Jusqu’alors, les transformations agiles concernaient le plus souvent des équipes IT, de petite taille (principe de Scrum), rarement en dépendance entre elles. Ces équipes IT étaient souvent les seules à être passées à l’agilité (90% du temps sur du Scrum) et se retrouvaient déconnectées des autres services/équipes de l’entreprise, qui eux gardaient leur anciennes méthodes de travail.

Les Framework Agile ont alors fait leur apparition, dont Less pour la partie Scrum à l’échelle, suivi de son concurrent Nexus et le plus connu, SAFe (Scaled Agile Framework), qui commence à s’implémenter dans quelques grands groupes en France.

De nombreux articles ont été écrits sur ces Framework et sur SAFe en particulier, bien souvent très mitigés, voir négatifs. Ces derniers temps, je constate néanmoins une certaine atténuation de ces critiques et une analyse plus objective de la mise en place d’un framework agile, comme cette vidéo de Henrik Kniber et  Lars Roost sur l’expérimentation de SAFe chez Lego.

Cette série a pour objectif de partager avec vous ma modeste expérience dans la mise en place et l’utilisation de SAFe, auprès d’un grand groupe, sur une période d’environ une année.

Ce REX est basé sur la version 2.5. Une comparaison sera faite entre cette version et les nouveautés apportées par la V3.0.

Commençons par une description de la Big Picture SAFe.

Lire la suite